Au dessus des nues ... !! :-))

Bonjour,

Aujourd'hui, il faut vraiment que je me défoule. C'est une necessité et un besoin pour m'aérer le corps et surtout les neurones !!

Quel dommage que la météo ne soit pas au rendez-vous ...

Suite aux chutes de neige sur les montagne ces derniers jours, la température extérieure est très basse. De plus, une chape de nuages très épaisse semble immobilisée sur notre tête !! 

Tant pis, la semaine a été plus qu'éprouvante et je sens cet appel de la montagne en moi ...

Il est 6h30 et je gare la voiture au bout de la route forestière. Ensuite c'est la piste et le chemin est très gras.

D'ailleurs, des bûcherons ont travaillé récemment et il y a des piles de troncs d'arbre en attente d'être chargés et enlevés.

La masse de brume est juste au-dessus de moi et il fait frisquet. J'estime environ entre 4 et 6 degrés.

 Je ne suis pas en joie comme certaines fois ou l'on débute une rando avec une luminosité matinale très particulière et magique ... mais je prend les choses positivement et me dis que l'important est de décompresser !!

Long passage en forêt, dans la brume et en cherchant ou poser mes pas entre les gigantesques ornières laissées pas les passages successifs des tracteurs forestiers. Je marche néanmoins d'un bon pas et mon corps se réchauffe.

Au détour d'un virage, je découvre ce sapin "perché" sur ses racines, un peu comme s'il était sur la pointe des pieds. Cette position assez rare mérite bien une photo. Je profite de ce moment et me dévêtis. Le corps est maintenant parfaitement à température et supporte sans aucunes difficultés la température ambiante.

Encore 20 minutes de marche, et enfin, j'arrive à la sortie de la forêt.

Mais la brume est encore plus présente et plus dense. Je suis surpris et étonné de découvrir encore tant de neige malgré les chutes de pluie de ces deux derniers jours.

Encore 5 minutes de marche et voilà le Chalet du Sollier. Je le distingue à peine dans le brouillard mais j'entends bien et reconnaîs le bruit de la machine à traire. Il est un peu plus de 7h.

Par discrétion, je vire sur la gauche pour le contourner et monte à travers la moraine. Bien au-dessus je retrouve le sentier balisé.

La neige est bien sûr toujours présente et recouvre bien les gentianes mais la couche de brume deviens beaucoup moins dense et j'arrive à apercevoir la barre rocheuse d'arrivée. Aurais-je la chance d'avoir la vue dégagée au sommet ??

La pente est beaucoup plus prononcée et je cherche un peu le sentier sous la neige parfois très épaisse. Sans trop m'en rendre compte et aussi parce que un peu éprouvé par cette montée, je marche la tête baissée en scrutant les indices m'indiquant le sentier

Alors que je relève la tête et stoppe pour boire, je comprend que je sors de la couche de nuages. C'est réellement comme si je sortais la tête de l'eau.

Voyez plutôt:

 

Spectacle assez incroyable !!

 

Le soleil est même de la partie, je le vois nettement sur les rochers d'en haut.

Alors forcément, je retrouve le sourire et la motivation pour gravir les dernières centaines de mètres me séparant du sommet.

A ma droite et sortant des nuages comme un iceberg, le Mont Colombier des Bauges.

 

 

 

Un conifère chargé de fruits ... de fruits mauves !!! ?? C'est la première fois que je suis témoin de ça !!

 

 

      

J'atteins la barre rocheuse et escalade quelque peu les derniers mètres. 
 
 

 
Les seules traces avant moi dans cette neige sont celles apparament d'un canidés, chien ou ... loup ??

Pas facile à reconnaitre et d'être sûr.

 

Et enfin, enfin,  le sommet est là ... magnifique !

 

Altitude 1774 m. Il est 8h. 

Avec le sommet, le soleil et le panorama sont également bien présents et sont superbes.

Je suis maintenant nu au dessus des nues, "câliné" par les rayons solaire ... que de bonheur !!

 

Mais je ne suis pas seul ... ;-))

  

 

Etrange sculpture ... non ?

 

 

Avec le soleil pour complice, je m'identifie à la silhouette évidée de cette oeuvre d'art et gravis un dernier promontoire rocheux.

 

  

 Et je contemple la mer ....

 

Mais l'heure tourne et déjà, il faut songer à redescendre ...

Je prends encore qlques clichés sur 3 axes ...



  

 











































 

... et m'engage rapidement dans la pente pour "plonger" littéralement et sans me retourner dans la masse brumeuse. Le coeur gros et chargé d'émotion, je reviens à la civilisation humaine et à la dure réalité ...

Jac d'la Yaute -{:-))  

Randonnée naturiste Roc des Boeu

Commentaires (4)

1. tatou_38 03/06/2011

MAGNIFIQUE !

Bravo, et merci de faire partager ces moments de sérénité !

2. Pierre 03/06/2011

Merci de tout coeur.
Que la montagne est belle.

3. Philippe 04/06/2011

Merci Jac pour ce très beau récit et ces somptueuses photos;
C'est tout simplement MAGIQUE et ça fait beaucoup de bien quand on voit les prévisions météo du WE !

4. Lily 07/06/2011

Une nouvelle fois...
je m'y suis cru,
non pas nue mais emportée sur les sentiers, portée par ton récit, en compagnie des paysages surprenants... ça le fait à tout les coups!
----------
Oh, merci amie Lily
Jac -{:-)

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Bonjour,

Ce site traite de naturisme, conformément à la définition donnée par la Fédération Française de Naturisme (FFN) : "Le Naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun, qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect d’autrui et celui de l’environnement".

L'éthique naturiste doit y être respectée. Merci d'en tenir compte dans vos propos et vos attitudes.

Bonne visite.