kayak lac Annecy Epagneul Breton

Une randonnée kayak finalement bien utile ... * A kayak ride finally quite useful ...

Bonjour,

Hier samedi 16 Avril, était prévu une rando canoé sur le lac. L'eau est encore fraiche, c'est vrai, mais se balader sur l'eau en cette saison est vraiment interressant et apaisant. L'ambiance est calme car peu de bateaux, donc pas de moteurs qui vrombissent ni d'odeurs incommodantes après leurs passages.

Mais finalement, la sortie a été annulée et reportée.

Je me retrouve donc seul. Un peu désappointé, je profite de ce changement de programme pour régler différentes affaires courantes, répondre à différents courriels et m'occuper de la maison.

Le vent s'est levé en cours de matinée et vers 12h, on a même droit à de bonnes bourrasques. J'imagine donc que le lac doit être bien agité et il est finalement préférable que notre sortie canoé soit reportée.  

Mais dans l'après midi, encore un changement de météo. Le vent d'abord se calme puis s'arrête carrément et le soleil qui jouait à cache cache jusqu'alors avec les nuages, est resplendissant de nouveau.

J'hésite un peu, mais l'appel de la navigation est plus fort et j'ai très envie d'un bain de nature pour éliminer toute les ondes négatives et le stress passé de cette semaine. Alors très vite je rassemble mes affaires et à 16h30, je gare ma voiture au bord du lac.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Rapidement, je met à l'eau le kayak, prend le minimum d'affaire dont le gilet de s. et deux minutes plus tard, je suis nu et en train de pagayer.

Ahhhhhh enfin, quel bonheur !!!

Je prend la direction du sud et longe les roselières, endroit encore un peu sauvage servant de refuge à beaucoup de volatiles "habitants" du lac mais aussi à tous ls oiseaux migrateurs passant dans notre région.

  

Au loin, j'aperçois un homme en bout de ponton (à cette époque sans aucun bateaux) qui semble s'agiter en tous sens.

Alors qu'il me voit à son tour, il fait des grands signes à mon encontre et cris des mots que je ne saisi pas. Prudent je me rapproche tout en conservant une distance vis à vis de ma nudité et lui demande la raison de cet "appel".

Mais comme je suis encore assez loin, je ne saisi que ces seuls mots:

"Aider moi je vous en prie" ...

???

En moi-même,  je trouve la situation terriblement cocasse.

Hé bien oui, c'est très amusant et même surréaliste qu'un homme habillé sur un ponton fasse appel et demande de l'aide à une personne nu dans un canoé alors que je vois nettement qu'il y a plein de monde qui se promène tout le long du bord de lac le long de ces mêmes roselières. !!!! Vous voyez  aussi ce contraste saisissant, c'est comique, non  ? ;-))

En quelques coups de pagaies, je me rapproche encore.

"Qu'y a t'il ?"

il me répond:

"Oh monsieur, c'est le ciel qui vous envoi, aidez-nous svp, notre chien est dans l'eau quelque part mais il ne ressort pas et nous sommes très en soucis !!!"

J'oublie ma nudité et me rapproche encore de lui. 

et il ajoute:

"En fait, c'est un jeune chien de chasse. Il a échappé à ma vigilence et a sauté à l'eau lorsqu'il a vu des canards ... mais le problème, c'est qu'il a une laisse à rappel automatique accroché au cou. Ca fait dix minutes que nous l'appelons mais je crains que sa laisse ne se soit bloquée quelque part et l'empèche de revenir sur le bord !!!!! "  

..... Mon sang ne fait qu'un tour

"Ou l'avez vous vu pour la dernière fois ?"

Il tend le bras dans une direction. J'analyse rapidement la situation tout en pagayant de plus belle.

Je me rapproche des premiers roseaux  et pénètre carrément au milieu des plants. Je regarde en tous sens et je l'appelle mais aucune réponse ni aboiement ou gémissement.

Assez rapidement par chance, je distingue dans la partie centrale, une tache brune qui s'agite. Je m'approche avec beaucoup de difficulté dans un fracas de roseaux qui se cassent sur mon passage et c'est bien lui.

La tête plonge sous l'eau 2 ou 3 fois avant que je ne sois complètement vers lui.

Sans doute le pauvre est épuisé. Enfin, j'arrive à son niveau.

Je l'attrape par le collier alors qu'il coulait à nouveau et le hisse sur le kayak.  

Ouf ... Je respire pour lui ...

enfin c'est une image :-))

 

Ce jeune Epagneul  Breton tremble comme une feuille, il est complètement affolé et agité, de fait il tient maladroitement sur le dessus du Kayak, sans arrêt une des pattes arrières glisse à l'eau, tantôt la droite, puis la gauche.

Je le caresse et lui parle doucement pour le rassurer et le calmer tout en essayant de décrocher sa laisse.

Pas facile car le chien dans sa panique à nagé sans doute dans tous les sens pour tenter de se dégager, alors la laisse est coincée dans tout une parcelle de roseaux sur au moins 5 mètres carrés, et même jusqu'à 1m 50 au-dessus du niveau de l'eau ??

J'entend ses maitres qui l'appelle sans relâche au loin. Pour les rassurer, je leur crie à mon tour que tout va bien, il est sauf  !!

Pendant que j'y suis, je tente de décrocher la laisse de ce méli-mélo, mais  rien à faire, encombré par le chien, je n'ai pas assez de puissance pour y arriver. bah, je reviendrai après.  

L'important maintenant, c'est de ramener le chien sur rivage ... ça va pas être commode de pagayer car il bouge en tous sens. Je me couvre succintement et fais allonger le chien sur mes jambes dans le cockpit. Avant de se coucher, il s'ébroue un grand coup ...

ho, non, pitié ... brrrrr,

"Merci le chien, super génial !!"  ;-))

Tant bien que mal, je ressort des roseaux et me dirige vers le bord ou je vois une dame qui me fais des grands signes. J'arrive au bord, et tiens le rocher pour arrimer le bateau pendant qu'elle se penche pour attraper l'animal.  Je vois sur  son visage une larme et lis dans ses yeux pleins de reconnaissance. Pour le coup, c'est moi qui suit gêné .

Je répond et bredouille quelques mots à ses remerciements, puis m'échappe pour regagner rapidement les roseaux afin de récupérer la laisse. Sans le chien, c'est beaucoup plus facile et le passage est déjà fait.

Après avoir rendu la laisse au monsieur cette fois-ci, je continus mon tour et me dirige vers le chateau de Duingt. 

 

 Je passe tout proche du chateau, son reflet dans l'eau est majestueux et impressionant.

Puis passage au dessus du haut-fond, le vent se lève un peu à nouveau. Par prudence, j'enfile le gilet de sauvetage pour traverser le lac à l'endrot de la jonction entre le "grand" et le "petit" lac et rejoins le bord opposé: le Roc de Chère. 

  

 Je longe la falaise pour me protéger du vent toujours un peu présent  et  je remonte en direction du Nord, le soleil commence à perdre bien de son éclat. Il est 17h45.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au niveau du Port de la Rose, je re-traverse à nouveau le lac dans sa largeur et regagne ainsi mon point de départ. Quelques vagues gênent la progression et un peu d'eau rentre dans le bateau. Vers le milieu de la traversée, je récupère une bouteille en verre flottant à la surface !!? C'est fou ce que les gens peuvent jeter, à ma dernière sortie, j'ai ainsi récupéré 2 bouteilles en verre ... bouchées, donc pleines et une bouteille plastique !

Me voilà arrivé au départ. Je m'habille, sors le kayak de l'eau, le vide et nettoie les restants de morceaux de roseaux cassés collés à la  coque.

Je rentre à la maison, l'esprit apaisé et le coeur léger.

 Heureux d'avoir sauvé ce chien, heureux d'avoir la chance de pouvoir profiter du lac et de sa beauté, heureux tout simplement ....

-{;-) 

***********************************************************************************************************************

A kayak ride finally quite useful ...

Hello,

Yesterday Saturday, April 16, was planned a canoe trek on the lake. The water is still fresh, it's true, but to walk on water in this season is interresting and soothing. The atmosphere is calm because few boats, so no roaring engines or unpleasant odors after their passing.

But ultimately, the release was canceled and rescheduled.

I find myself alone. A little disappointed, I take this program change to address various current affairs, meet different riels court and take care of the house.

The wind picked up during the morning and from 12am, it was the same right to good gusts. So I guess that the lake must be shaken well and it is preferable that eventually our canoe out or postponed.

But in the afternoon, another change in weather. The first wind calms down and stops altogether and the sun played hide and seek with the clouds far is shining again.

I hesitate a little, but the appeal of navigation is stronger and I really want a bath to remove any kind of negative waves and stress of this past week. So very soon I gather my things and 16:30, I park my car at the lake.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quickly, I put the kayak into the water, makes the case that the minimum vest s. and two minutes later, I'm naked and paddling.

Ahhhhhh, finally, what happiness!

I took a southerly direction and along the reed, place a little wild animals shelter to many birds "inhabitants" of the lake but also to all ls migratory birds passing through our region.

 




In the distance I saw a man at the end of dock (at that time no boats) who seems agitated in every direction.

Then he sees me in turn, he makes great signs and shouting against me words that I do not know. I approach conservative while maintaining a distance with respect to my nakedness and asked the reason for this "call".

But as I'm far enough, I do not know what these words:

"Help me please" ...

??

By myself, I find something frightfully funny.

Well yes, it's very funny and very surreal that a man dressed in a pontoon do call and ask for help to a person naked in a canoe when I see clearly that there are lots of people walking around along the lakefront along those same reeds. !! You also see this stark contrast is funny, right? ;-))

In a few paddle strokes, I'm getting closer yet.

"What is it?"

he replied:

"Oh sir, it's heaven sent to you, please help us, our dog is in the water somewhere, but it is not clear and we're in trouble!"

I forget my nakedness and me even closer to him.

and he adds:

"In fact, a young hunting dog. He escaped my vigilance and jumped into the water when he saw the ducks ... but the problem is that he leaves a Callback hanging around his neck. It's been ten minutes we call it but I am afraid that the leash is not being blocked somewhere and unable to return to the board !!!!! "

..... My heart missed a beat

"Or did you see him last time?"

He extends his arm in one direction. I analyze the situation quickly while paddling harder.

I approach the first reed and enters squarely in the middle of the plants. I look in every direction and I call but no response or bark or whine.

Fairly quickly by luck, I distinguish in the central part, a brown spot that moves. I approach with great difficulty in a crash of reeds that break on my way and it's him.

Head dives under the water 2 or 3 times before I'm completely up to him.

Doubtless the poor man is exhausted. Finally, I arrive at his level.

I grab him by the collar when he ran again and hoisted the kayak.

Phew ... I breathe for him ...

Finally, it is an image :-))

 

This young Brittany Spaniel shaking like a leaf, it is completely distraught and agitated, in fact it is awkwardly on top of the kayak without stopping one of the hind legs with water slides, sometimes the right and left.

I stroked him and spoke gently to reassure him and calm him down while trying to unhook his leash.

Not easy because the dog in his panic probably swam in all directions trying to escape, then the leash is stuck in full of reeds on at least 5 square meters, and even up to 1m above the 50 level Water?

I hear his masters who calls relentlessly away. To reassure them, I shouted to my turn everything goes well, he is safe!

While I am, I try to pick the leaves of this mish-mash, but to no avail, encumbered by the dog, I do not have enough power to get there. bah, I'll come back later.

The important thing now is to bring the dog on shore ... it will not be easy to paddle as it moves in all directions. I briefly cover and let the dog lie down on my legs in the cockpit. Before going to bed, he snorted a big blow ...

ho, no, sorry ... Brrrrr, thank you the dog, super awesome! ;-))

Somehow, I spring reeds and walked to the edge where I see a lady that I am doing great signs. I come along and want the rock to secure the boat while she leans over to catch the animal. I see a tear on her face and read in her eyes full of gratitude. For once, I'm embarrassed that follows.

I answered and mumbled a few words to his thanks, then I forget to return quickly rushes to retrieve the leash. Without the dog, it's much easier and the transition is already done.

After making the left at Mr. this time, I continued my turn and head towards the castle of Duingt. 

 


I spend close to the castle, its reflection in water is majestic and impressive.
 

Then pass over the shoal, the wind gets up a bit again. As a precaution, I put the lifejacket to cross the lake to endrot the junction between the "big" and "small" lake and join the opposite side: the Roc de Chere.



 
I walked along the cliff to protect myself from the wind always a bit now and I was heading towards the north, the sun begins to lose much of its luster. It is 17.45.


At the Port de la Rose, I re-crossed the lake again in its width and regained my starting point. Some waves interfere with the progress and a little water enters the boat.

By the middle of the crossing, I get a glass bottle floating on the surface!? It's amazing what people can throw at my last trip, I recovered and two glass bottles ... clogged, so full and a plastic bottle!

I've arrived at the start. I get dressed, go out kayaking water, vacuum and clean the remaining bits of broken reeds glued to the hull.

I get home, the spirit soothed and light heart.

Happy to have saved this dog, happy to have the chance to enjoy the lake and its beauty, just happy ....

-{;-)

 

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Bonjour,

Ce site traite de naturisme, conformément à la définition donnée par la Fédération Française de Naturisme (FFN) : "Le Naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun, qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect d’autrui et celui de l’environnement".

L'éthique naturiste doit y être respectée. Merci d'en tenir compte dans vos propos et vos attitudes.

Bonne visite.

×